Le sport en plein air, la solution pour parer la fermeture des salles de gym

Depuis la fermeture des salles de gym au Maroc, suite à la flambée des cas du coronavirus, les adeptes du sport se sont tournés vers la pratique en plein air. Une solution qui semble plaire à nombreux d’entre eux qui songent à ne plus retourner en salle, alors que les professionnels du domaine essayent de convaincre le gouvernement de revenir sur sa décision, sous condition d’instaurer le pass sanitaire. 

Du pain béni pour les coachs indépendants 

Le malheur des uns semble faire le bonheur des autres. Au milieu de la crise traversée par les professionnels des salles de sports, fermées depuis le 3 août dernier, les fidèles de la gym se sont tournés vers les endroits publics en plein air, avec un l’accompagnement de coach.

Dans ce sens, de nombreux coachs sportifs organisent des séances avec des groupes tout en respectant les restrictions sanitaires dans différents espaces verts ou publics autorisés, à l’image de la forêt Hilton de Rabat ou se déroulent des séances quotidiennes.

Grande habituée des salles de sport, Amina, 28 ans a confié à Hespress FR avoir très mal vécu la décision du gouvernement de fermer les salles de sport. Cependant, la jeune sportive a pris contact avec un coach qui propose des séances à des prix bas en plein air.

Notre interlocutrice a avoué avoir pris du plaisir à s’entraîner en pleine nature et veut en faire une habitude même si les salles de sport rouvrent leurs portes.

Même son de cloche du côté de Haytam, 26 ans, qui envisage même de résilier son contrat dans l’une des salles de sports les plus réputées de la capitale, ayant pris connaissances des biens faits du sport en plein air.

Le sport en plein air, une pratique qui fait du bien au corps

Les experts en fitness ont souvent souligné l’importance de faire de l’exercice à l’extérieur et l’encouragent. La pratique d’activités sportives de plein air accélère considérablement et nettoie le corps de toutes les toxines qui s’y sont accumulées.

La plupart des médecins recommandent l’exercice en plein air ; Des études ont prouvé qu’il améliore les émotions positives et aide à soulager le stress et la tension.

De nombreuses recherches ont également prouvé que faire de l’exercice à l’extérieur aide à mieux transpirer, ce qui permet au corps de se débarrasser de toutes sortes de toxines, et aide à réduire les niveaux de stress, de confusion et de colère, ce qui contribue efficacement à éviter la dépression.

Les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis, l’American College of Sports Medicine et le General Surgery Report on Physical Activity and Health s’accordent tous pour dire que l’exercice en plein air a des effets bénéfiques importants sur la santé et déclarent que les gens ont besoin d’au moins 30 minutes par jour d’exercice modéré à activité physique intense.

La pratique d’activités sportives, en particulier à l’extérieur, fait transpirer les individus. Le processus de transpiration est l’un des processus les plus importants qui ont lieu lors de la pratique d’activités sportives pour se débarrasser de toutes les toxines accumulées dans le corps humain.

Ras-le-bol des professionnels des salles de sport 

Le gouvernement de Saad Dine El Othmani, a décidé le 3 août dernier de fermer dès le lendemain, et pour une durée indéterminée, les salles de sport afin de limiter la propagation de la pandémie et suite à la hausse considérable du nombre de cas d’infections et de décès ces derniers jours.

Face à cette décision, la Fédération Marocaine des Professionnels du Sport (FMPS) a appelé le gouvernement via un communiqué, à revoir sa décision, notant que « les salles de sport ne sont pas le problème, c’est la solution».

Dans ce même sens, l’Association marocaine des professionnels de l’industrie fitness (AMPIF) a appelé le gouvernement à indemniser tous les travailleurs des gymnases privés pour la période de fermeture, à l’instar du reste des secteurs et des groupes fragiles auxquels un soutien exceptionnel a été alloué.

Le syndicat a appelé, dans une correspondance adressée au chef du gouvernement concernant la situation misérable des travailleurs des gymnases privés à la suite des décisions de fermeture en raison de la crise sanitaire, à accélérer l’ouverture d’un dialogue sur la loi 98.15 relative à la couverture santé, qui a été récemment modifiée, afin de restructurer le secteur et pallier les problèmes posés par le retard d’activation de cette loi.

Les professionnels du secteur ont également demandé au gouvernement d’instaurer le pass sanitaire qui autorisera toute personne complètement vacciner à pouvoir librement exercer le droit de se rendre à la gym.

Le sport en plein air, la solution pour parer la fermeture des salles de gym Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page