PJD : Quand la Lampe s’éteint, les vieux démons se mettent en lumière

On a su l’ambiance morose quand la lampe s’éteignit, mais de là, à faire à de présumées félicitations de Saad Dine El Otmani (adressées au vainqueur du scrutin à Aziz Akhannouch chef du Rassemblement National des Indépendants (RNI)), toute une affaire d’Etat, c’est dire que rien ne va plus au Parti de la Justice et du Développement (PJD).

Toujours est-il que ces congratulations, si l’on peut dire, du désormais ex Secrétaire général  du parti Islamiste, ont suscité de vives polémiques au sein du secrétariat général justement du PJD.

En effet, des sources au sein de ce parti ont révélé que les « félicitations » de Saad Dine El Otmani, à Aziz Akhannouch, le chef du Rassemblement national des indépendants, ont figuré en belle place  parmi les sujets à polémique au sein de la direction du PJD lors de sa dernière réunion, consacré à la discussion des résultats des élections législatives, locales et régionales.

Cela a suscité des réactions mitigées. Qui des uns ayant rejeté carrément cette initiative en mettant en avant la chose politique, qui des autres l’approuvant mais en tant que félicitations du Chef de gouvernement et non à titre partisan au nom du PJD. C’est d’ailleurs cette dernière décision qui aura été retenue selon les sources de Hespress qui ont clairement indiqué qu’il incombait à d’El Otmani de le faire en tant que tel.

Immédiatement après la publication des résultats des élections, le secrétariat général du Parti de la justice et du développement avait annoncé que tous ses membres, dirigés alors par Saad Dine El Otmani, avaient remis leur démission du secrétariat général, tout en continuant à diriger les affaires du parti.

Dans un communiqué, le secrétariat général du parti de la Lampe a indiqué qu’il avait été décidé de convoquer une session extraordinaire du Conseil national du parti le samedi 18 septembre, afin d’évaluer globalement les bénéfices électoraux et de prendre les décisions appropriées.

Le secrétariat général du PJD, suite aux faibles résultats obtenus par le parti, a également décidé de demander la convocation urgente d’un conseil national extraordinaire dans les plus brefs délais. Le PJD estimant en cela que les résultats annoncés lors des élections de mercredi étaient « incompréhensibles et illogiques », « et ne reflétaient pas la réalité de la carte politique, ni la position du parti sur la scène politique ni les résultats de sa gestion des affaires locale, régionale et  gouvernementale.

PJD : Quand la Lampe s’éteint, les vieux démons se mettent en lumière Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page