France/Justice : Agnès Buzyn inculpée pour « mise en danger de la vie d’autrui »

Débattue et contestée dans l’opinion et dans la rue, la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement, la justice française l’a également à l’œil.

A cet effet, l’ancienne ministre française de la Santé jusqu’en février 2020, Agnès Buzyn a été inculpée vendredi pour « mise en danger de la vie d’autrui » à l’issue de son audition de plusieurs heures par des magistrats de la Cour de justice de la République (CJR), qui enquête sur la gestion de l’épidémie de Covid-19, a indiqué le parquet général de la CJR. Cette dernière est seule habilitée à juger les membres du gouvernement, et elle répond là, à de nombreuses plaintes citoyennes. Buzyn, est la première personnalité à être mise en cause dans ce vaste dossier.

Agnès Buzyn est aussi placée sous le statut de témoin assisté pour « abstention volontaire de prendre les mesures propres à combattre un sinistre ».  Nommée ministre en 2017, elle avait occupé son poste jusqu’au 16 février 2020, aux prémices de l’épidémie de Covid-19, deux jours après le premier décès connu lié au virus en France. Elle avait démissionné pour se porter candidate aux élections municipales à Paris après le retrait de Benjamin Griveaux, échouant là aussi à se faire élire.

France/Justice : Agnès Buzyn inculpée pour « mise en danger de la vie d’autrui » Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page