Décès de l’ancien président portugais Jorge Sampaio, un grand ami du Maroc

L’ancien président socialiste portugais Jorge Sampaio, est décédé vendredi à l’âge de 81 ans. Le Portugal a décrété trois jours de deuil national suite à son décès. Grand passionné par le Maroc, il a été l’un des défenseurs de l’intégrité territoriale marocaine dans le dossier du Sahara. 

Après avoir passé deux mandats présidentiels, l’ancien chef d’Etat portugais a occupé plusieurs postes aux Nations Unies et a défendu plusieurs causes nobles, notamment celle de la tolérance entre les différentes civilisations et cultures, mais aussi les enfants syriens, l’intégrité territoriale du Maroc et s’est illustré par son combat contre la dictature d’Antonio Salazar (1932-1968).

« Jorge Sampaio nous a quitté aujourd’hui (vendredi) en nous laissant un double héritage fait de liberté mais aussi d’égalité », a témoigné l’actuel président portugais, le conservateur Marcelo Rebelo de Sousa.

De son côté, le Premier ministre portugais, Antonio Costa, a estimé que l’ancien président a « toujours été un exemple », notamment de « droiture » et d’ »éthique », annonçant un deuil national de 3 jours.

Sa mort est « une grande perte », a réagi pour sa part l’ancien ministre et ex-secrétaire général du parti de l’Union socialiste des forces populaire (USFP), Mohamed El Yazghi, 85 ans, dont le parti est affilié à l’Internationale socialiste tout comme l’ancien président Jorge Sampaio. « Il y avait une grande et forte amitié nous unissait du fait de son adhésion à l’Internationale socialiste (IS) », a-t-il expliqué dans une déclaration à Hespress FR.

Mohamed El Yazghi dont le parti était proche de l’ancien président portugais, a expliqué que le monde a perdu une personnalité « importante » et « distinguée », un dirigeant européen qui prônait des relations fortes entre le Maroc et l’Europe et qui a œuvré à améliorer les relations entre le Portugal et le Maroc.

« C’était un homme passionné par le Maroc qui croyait fermement en des relations fortes entre le Portugal et le Maroc dans le domaine politique, économique, commercial, social et culturel », a ajouté M. El Yazghi, en estimant que grâce à lui, la coopération entre le Portugal et le Maroc a pris une bonne voie et elle continue.

« Il avait une position positive envers notre cause nationale, celle du Sahara marocain », a-t-il déclaré. « C’était un ami du Maroc qui a eu des positions courageuses en soutenant l’intégrité territoriale du royaume », a affirmé la figure du parti de l’USFP, en ajoutant qu’il faisait partie des rares dirigeants européens ayant eu le courage d’avoir une position claire en faveur de l’intégrité territoriale du Maroc déjà à l’époque.

Secrétaire général du Parti socialiste au Portugal, puis maire de Lisbonne avant de devenir président pour deux mandats entre 1996 et 2006, Jorge Sampaio, s’était distingué très tôt par son engagement politique notamment pendant ses études de droits en étant un leader des grèves universitaires contre la dictature d’Antonio Salazar.

En tant qu’avocat, il avait défendu des prisonniers politiques, et à la fin de ses fonctions présidentielles, il a occupé plusieurs postes aux Nations Unies dont celui de Haut représentant pour l’Alliance des civilisations, dont le but est de promouvoir des initiatives visant à dépasser les incompréhensions entre cultures et religions.

Décès de l’ancien président portugais Jorge Sampaio, un grand ami du Maroc Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page