Botola : Nouveau départ pour les clubs marocains qui entament leur campagne ce vendredi

La Botola Pro D1 reprendra son cours, à partir de ce vendredi, 10 septembre, après une trêve de plus d’un mois. Le championnat marocain débutera sur les chapeaux de roues, avec des rencontres alléchantes.

Les matchs de la nouvelle saison de football débuteront, avec le Youssoufia Berrechid face au Raja de Casablanca, à partir de 19h15, tandis que l’Olympique Safi affrontera son homologue du Difaâ El Jadida le même jour, à 9h30.

Trois matchs seront disputés samedi 11 septembre, à commencer par l’Olympique Khouribga face au Mouloudia, tandis que le Chabab de Mohammadia croisera le fer avec le FUS Rabat. La dernière rencontre de la journée sera assurée par le HUSA face au Rapide Oued Zem.

Les matchs du premier tour se termineront avec le Wydad de Casablanca, le tenant du titre qui entamera sa campagne face à l’Ittihad Tanger. Pour sa part, le Maghreb de Fès affrontera la Renaissance Sportive de Berkane. Cette première manche sera clôturée par les FAR de Rabat qui défieront le JS Soualem.

Le Raja de Casablanca pour prendre sa revanche 

Le Raja de Casablanca, qui est fier de ses deux titres de Coupe d’Afrique des Confédérations et de la Coupe Mohammed VI des clubs arabes, lancera la saison 2021-2022 du championnat marocain, dans l’objectif d’embrasser le titre qu’elle n’a pas réussi à ajouter à son palmarès, revenu à son rival, le Wydad de Casablanca.

Les Verts ont connu une saison difficile après le départ du président, Jawad Ziyat en début de saison, et celle de cadres tels que Ben Malango ou encore Soufiane Rahimi transféré à Al Ain.

Après le départ des deux piliers de l’attaque des Verts, la tâche de l’entraîneur tunisien, Lassaad Chabbi, qui bénéficie toujours de la confiance du Raja après une saison exceptionnelle, ne sera pas facile pour combler le vide que laisseront le duo Rahimi-Malango, qui comptabilisent à eux seuls 30 buts et 18 passes décisives en Botola.

Sur le plan financier, le club casablancais a pu réechelonner ses comptes et se remettre partiellement sur selle, grâce à notamment la prime reçue lors de la victoire en Coupe arabe Mohammed VI, ainsi qu’aux sommes obtenus pour les transferts de Rahimi et Malango.

Le RCA a également pu recruter deux joueurs, Jamal Harkass, en provenance du Mouloudia d’Oujda, pour pallier aux lacunes de la défense, de l’attaquant Omar El Amrani, rapatrié de Malaga, et du milieu de terrain burkinabé, Sami Hien.

Cependant, le mercato est toujours ouvert jusqu’au 9 septembre, un jour avant le lancement officiel du championnat, ce qui n’empêcherait pas de nouveaux arrivants et surtout des départs, qui sont de plus en plus nécessaires afin d’alléger les charges du club.

Le Wydad de Casablanca remet sa couronne en jeu 

Le Wydad de Casablanca, tenant du titre, ne compte pas se laisser arracher la couronne, lorsqu’il entamera sa campagne, avec comme objectif, de glaner le titre africain en Ligue des Champions.

Cette saison, est également synonyme de changement pour les Rouges qui sont désormais sous les commandes d’un entraîneur qui connaît bien le championnat marocain pour avoir remporté un titre avec le FUS, Walid Regragui.

Le RCA a perdu deux de ses meilleurs joueurs, à savoir Ayoub El Kaabi, parti jouer sous les cieux de la Turquie, dans les rangs de Hataspor, et Walid El Karti qui aurait rejoint la formation égyptienne du Zamalek.

Cependant, le club casablancais ne s’est pas reposé sur ses acquis et a fait appel à de nouveaux visages à l’instar de Salaheddine Benyechou, en provenance de l’Olympic Safi, Jalal Daoudi (AS FAR) et Reda Jaadi (FUS Rabat), entre autres.

Ainsi, Ben Yechou (21 ans), qui a entamé en fanfare la saison écoulée en marquant un super hatrick en faveur de l’OCS contre le Difaa El Jadida lors de la première journée, aura la possibilité de briller davantage en évoluant dans un grand club du calibre du WAC.

Décidément, l’enjeu est de taille pour le nouvel entraîneur en vue de former une équipe compétitive, capable de rivaliser au plus haut niveau, notamment sur la scène africaine. Et c’est pour cette raison que Regragui semble avoir mis toutes les armes à contribution en vue de hisser les capacités physiques de ses joueurs.

Nouvelle ère pour le FUS 

Nourrissant de grandes ambitions pour cette saison, le FUS fait son entrée dans le championnat avec des nouveautés au sein de sa direction technique, qui comprend l’arrivée  du jeune entraîneur Mohamed Amine Benhachem, et de sa composition humaine qui a été consolidée par des noms ayant accumulé une grande expérience au niveau de la Botola.

Autre nouvelle arrivée, celle de l’ancienne star de la sélection, Jaouad Zairi, qui remplira sa fonction de second entraîneur assistant du club, aux côtés de Noureddine Benomar, nommé premier.

Afin de se remettre en scelle, l’équipe de la capitale a d’ores et déjà entamé les préparatifs de son entrée dans le championnat, notamment avec des matchs amicaux face à  l’équipe Nassma de Settat (3-0), l’Ittihad Khemisset (2-0) et le Rapide Oued Zem (5-1).

Le FUS a également renouvelé le contrat de son joueur Mehdi Bassil pour une saison supplémentaire après sa performance remarquable la saison passée et les buts décisifs qui ont permis le maintien de l’équipe en D1. Le joueur a rejoint l’équipe en 2014 et a disputé sous ses couleurs 100 matchs.

Karim Benarif a aussi renouvelé son bail pour deux saisons supplémentaires ce qui démontre la volonté du club de maintenir ses piliers pour surmonter les lacunes de la saison passée.

Pour combler le vide dans certains postes, l’équipe de la capitale a procédé au renouvellement des contrats de ses joueurs et a accordé la priorité aux jeunes joueurs de son académie.

Dans cette démarche, le FUS Rabat a fait venir pour trois saisons des joueurs locaux et internationaux expérimentés à l’instar d’Ayoub Nanah, Ayoub Kassimi, Mehdi Karnass et du burkinabé Soumaila Ouatara, tandis que le milieu de terrain, Lahcen Dahdouh a signé pour quatre ans.

L’AS FAR pour continuer à se hisser au sommet

L’AS FAR a signé la plus belle progression la saison dernière, réussissant à se retrouver dans le top 3 du classement de la Botola, et cette saison, le club de Rabat compte bien continuer sur sa lancée.

L’AS FAR a joué un rôle important dans le championnat marocain, qui lui a permis de retrouver les joies de disputer une compétition africaine, qualifiée pour la Coupe de la confédération africaine, après avoir sécurisé sa place en finale de la Coupe du Trône.

Sous la houlette du belge Sven Vanderbroek, les Militaires veulent consolider les bons résultats des dernières journées du championnat.

Pour pallier son besoin de latéraux, l’AS FAR à fait appel à Mohamed Chibi, libre après la fin de son contrat avec l’Ittihad de Tanger.

Le club s’est également attaché les services de l’attaquant Jimmy Lambert Arena (23 ans), qui évoluait au Cotton club du Cameroun pour compenser le départ de l’Ivoirien Joseph Gnado, parti en prêt aux Emirats arabes unis.

Lambert est le deuxième joueur professionnel africain après le Rwandais Emmanuel Imanishimwe à signer pour le club de la capitale lors de cette période du mercato estival. Il a également fait signer Brahim Sabaouni, qui évoluait à NAC Breda aux Pays Bas et Noah Sadaoui (27 ans) du Raja Casablanca.

Pour rappel, concernant les propos du renforcement de l’effectif, les deux décisions fédérales accordant désormais le droit aux clubs, si besoin il y a, de pouvoir s’attacher les services d’un gardien de but étranger et autorisant l’inscription sur la feuille de match de cinq joueurs étrangers dont quatre qui peuvent être alignés ensemble.

L’OCS et le DHJ pour reprendre du poil de la bête

L’Olympique de Khouribga et le Difaâ d’El Jadida ont vécu une saison compliquée, avec le risque être relégués en D2. Le premier, aidé par son entraîneur, Abdelaziz Karkach veut ontinuer l’effort de restructuration de l’équipe et renforcer l’aspect formation.

“L’équipe a enrôlé de nouveaux joueurs d’une manière « rationnelle » à la fois au niveau défensif et offensif”, a fait savoir l’entraîneur Khouribgi, soulignant que le travail se concentrera dans un premier temps sur la création d’une plus grande harmonie entre les joueurs et identifier les forces et les faiblesses de l’équipe pour les corriger avant d’entrer en compétitions officielles, le but étant d’assurer le maintien très tôt de l’équipe en championnat d’élite.

La formation de l’OCK a renforcé ses rangs cette année en enrôlant plusieurs joueurs qui ont signé leurs contrats avec l’équipe comme Hamza Hajjar au poste de milieu de terrain offensif, qui a évolué au sein de l’équipe B et junior du DHJ.

L’Olympique Club de Khouribga a également recruté l’ancien avant-centre du Chabab Benguerir Hamza Fetouaki et plusieurs autres joueurs dont Oussama Hafari et Saïd Kerada.

Dans le cadre de sa vision future, l’OCK a également signé avec 7 joueurs de l’équipe B et de l’équipe espoir de l’OCK dans le but de renforcer les rangs de l’équipe conformément à sa nouvelle politique de rajeunissement de son onze.

Pour sa part, le DHJ cherche à faire oublier sa saison terne et compte sur son coach Abdelhak Benchikha, pour renverser la vapeurs. Les Doukalas ont d’ailleurs  débuté très tôt les préparatifs pour cette saison, afin de mettre à niveau la condition physique des joueurs, d’autant plus qu’ils ont commencé les recrutements avant même la fin de la Botola.

Les dirigeants du DHJ se sont ainsi fixés des objectifs ambitieux, dont la formation d’une équipe homogène et compétitive, alors que le club a libéré plusieurs de ses joueurs qui n’ont pas pu s’adapter aux choix du technicien algérien.

Le Chabab Mohammadia pour se refaire une santé 

Le promu de la saison dernière, le Chabab de Mohammadia, peut compter sur l’arrivée de M’hamed Fakhir pour redonner un nouveau souffle à l’équipe, elle qui avait pourtant prouvé sa place lors de la dernière campagne en se hissant dans le top 10 du classement de la Botola.

Dans ce sens, il a également été question de renforcer l’effectif avec le transfert de nouveaux jours tels que Mohamed Bouamira, en provenance du Raja Casablanca, d’Adil Tahif (CD Leganés B) et de Taoufik Safsafi, qui évoluait au Moghreb Tétouan, relégué en 2è division.

M’hamed Fakhir peut également compter sur les talents des jeunes Adil Tahif, Zakaria Darouich, Charaf Boulahroud et Abderrazak Nakouss, fraîchement revenus d’un stage de préparation de l’équipe nationale U23.

Pour se préparer au mieux à la prochaine saison, les hommes de Fakhir ont mis les bouchées doubles, en alternant séances d’entraînement et matchs amicaux. Le Chabab Mohammedia ambitionne de signer un bon parcours parmi les équipes de la division d’élite du football national et compte bien faire entendre sa voix lors de la prochaine saison de la Botola, conforté en cela par un staff qualifié et une équipe jeune, homogène et solide.

Botola : Nouveau départ pour les clubs marocains qui entament leur campagne ce vendredi Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page