Covid-19 : Les laboratoires refusent de se soumettre à la fixation des prix des tests

Suite aux réclamations de nombreux citoyens et l’évolution de la situation épidémiologique dans le Royaume, les prix de vente au public des tests de dépistage du virus SARS-CoV-2, ont été régulés. Cette nouvelle grille tarifaire prend effet à compter du 10 septembre. Une décision qui n’a pas été du goût des spécialistes des analyses médicales. 

En effet, les patrons des laboratoires et les spécialistes des analyses médicales ont exprimé leur rejet des prix des tests fixés par le ministère de l’Économie et des Finances. Ils sont désormais fixés à 400 pour le Test RT-PCR et 600 dirhams pour le Test PCR et ses variantes isothermiques (Test rapide). Ces professionnels de la santé menacent de ne pas appliquer cette grille tarifaire.

Dans un communiqué conjoint, les biologistes marocains et spécialistes des tests médicaux ont indiqué que « les laboratoires d’analyses médicales ne peuvent pas accepter les prix proposés sans le soutien de tous les acteurs et parties prenantes de la chaîne de valeur (sociétés de production et de distribution et importateurs de consommables et de réactifs) ».

Selon les mêmes sources du secteur, « les marges maximales ne couvrent pas seulement notre activité médicale pour détecter le virus en tant que biologistes, mais couvre également les marges des sociétés de production et de distributionainsi que les importateurs de réactifs, d’équipements et de consommables nécessaires pour diagnostiquer le Covid-19 ».

Tout en étant conscient du « pouvoir d’achat du marocain » qui reste faible, les biologistes et patrons des laboratoires privés, à qui les tests de dépistages ont été ouverts depuis le 23 août 2021 (800 dhs le test), expliquent que la fixation des prix des tests Covid-19 doit prendre en considération les « véritables obstacles et le contexte marocain, pour que les prix restent fidèles au rapport consultatif (n°2/2021/A-6 septembre 2021) du conseil de la concurrence qui défend clairement la nécessité de préserver les marges bénéficiaires incitatives pour motiver les nouveaux laboratoires à adhérer et élargir le cercle de dépistage du virus ».

Ainsi, les biologistes et patrons de laboratoires proposent d’organiser une réunion d’urgence entre les différentes institutions représentant les biologistes ainsi que les responsables du secteur pour étudier toutes les solutions possibles et efficaces pour garantir l’intérêt du citoyen.

Pour écarter toute ambiguïté sur leurs intentions, les mêmes professionnels proposent de mettre leurs laboratoires et leurs équipes médicales et paramédicales, gratuitement, à la disposition du ministère de la Santé pour une série de tests réalisés chaque jour, à condition de mettre à disposition les équipements et consommables nécessaires pour se faire, et de mettre leur expertise médicale, de manière volontaire, au service des centres et laboratoires publics qui réalisent les tests Covid-19 selon un emploi du temps qui sera fixé par les parties concernées au niveau de toutes les provinces du Royaume.

Covid-19 : Les laboratoires refusent de se soumettre à la fixation des prix des tests Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page