Elections 2021: Des observateurs européens témoignent de la « transparence » du scrutin au Maroc

Le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe, qui a observé le déroulement du scrutin du 8 septembre, a salué la « transparence » et « l’ordre » de la journée de vote pour les élections générales au Maroc. 

Alors que le royaume a pris le pari d’organiser des élections triples la même journée en période de pandémie du coronavirus, et en pendant une troisième phase d’augmentation du covid-19, la délégation du Congrès composée de 9 membres a accueilli positivement ce scrutin qui s’est déroulé dans des conditions optimales.

« Quatre équipes du Congrès ont pu observer, dans deux régions marocaines, une journée électorale qui s’est déroulée dans le calme, l’ordre et la transparence, à l’exception de quelques incohérences procédurales, notamment lors de la fermeture des bureaux de vote et du dépouillement », ont noté les observateurs européens dans le communiqué final soulignant leurs remarques.

Et d’expliquer que cela s’est produit parce qu’il s’agissait de la première fois que des élections au niveau national et territorial étaient organisées le même jour, « ce qui a posé des défis tant aux électeurs qu’à l’administration électorale, principalement en raison de l’absence de directives claires concernant les procédures électorales ».

« La délégation du Congrès se félicite de la représentation accrue des femmes dans les organes élus, tant au niveau régional et communal qu’à tous les niveaux de gouvernement », ont-ils ajouté, sans manquer de souligner que pour l’exemple des élections locales de 2015, la participation des femmes était « légèrement » plus importante par rapport à 2021.

Les observateurs s’étaient préparés à l’avance pour effectuer leur mission au Maroc, le 2 et 3 septembre à travers des réunions préparatoires à distance. Leur équipe était composée de membres de la Commission de Venise, et connaissait la participation de différents pays européens dont la Norvège, le Danemark, la Slovénie, l’Allemagne. Il étaient soutenus également par le Professeur Tania Groppi, membre du Groupe d’experts indépendants sur la Charte européenne de l’autonomie locale.

Les observateurs qui sont venus après que le Maroc ait bénéficié du statut de « Partenaire pour la démocratie locale » en 2019, présenteront prochainement un rapport plus détaillé contenant des recommandations pratiques devant le Congrès en session plénière.

Elections 2021: Des observateurs européens témoignent de la « transparence » du scrutin au Maroc Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page