Allemagne: Nouveau scandale financier, deux ministères perquisitionnés pour blanchiment d’argent

En Allemagne, les ministères allemands de la Justice et des Finances ont été perquisitionnés jeudi à Berlin, sur fonds d’enquête de blanchiment d’argent. Ce nouveau scandale intervient au moment où le ministre de la Justice, Olaf Scholz, est en tête des sondages pour succéder à Angela Merkel à la chancellerie.

Les locaux des deux ministères ont été perquisitionnés à cause d’une affaire de blanchiment d’argent qui pourrait d’élever à des millions d’euros et l’enquête a été transmise aux mains de la police et de la justice.

« Des agents de la police judiciaire et du parquet (…) ont perquisitionné aujourd’hui les bureaux du ministère des Finances et du ministère de la Justice », a indiqué le parquet d’Osnabrück dans un communiqué.

L’enquête a débuté en 2020, suite à des transferts de montants importants en Afrique épinglés par une banque. Elle porte sur « des soupçons de blanchiment d’argent se chiffrant en millions d’euros » n’ayant « pas été transmis à la police et à la justice ».

Selon le communiqué, l’enquête a débuté lorsqu’une « déclaration d’activité suspecte faite par une banque (…) sur des paiements à destination de l’Afrique d’un montant supérieur à un million d’euros ».

Plus dangereux encore, cette transaction « avait pour toile de fond du trafic d’armes et de drogues ainsi que du financement de terrorisme », indiquait la banque dans son rapport.

Au ministère de la Justice, c’est l’Office central d’enquêtes sur les transactions financières (FIU), basé à Cologne, chargé de lutter contre le blanchiment d’argent et qui est placé sous sa tutelle qui est mis en cause.

La justice voudrait savoir comment  la direction et les responsables des ministères (…) ont été impliqués dans les décisions de la FIU ». Le rapport reçu par le FIU n’a « pas été transmis aux autorités judiciaires », ce qui a empêché « l’arrêt de ce paiement », selon le parquet.

Or, cette transaction « avait pour toile de fond du trafic d’armes et de drogues ainsi que du financement de terrorisme », indiquait la banque dans son rapport.

La justice souhaite « vérifier si et, le cas échéant, dans quelle mesure, la direction et les responsables des ministères (…) ont été impliqués dans les décisions de la FIU ».

Dans un communiqué, le ministère des Finances, dirigé par Olaf Scholz, chef de file des sociaux-démocrates aux législatives du 26 septembre. et numéro 2 du gouvernement ainsi que favori pour succéder à Angela Merkel, a indiqué « soutenir pleinement les autorités », affirmant que ces soupçons « ne sont pas expressément dirigés contre (ses) agents ».

Allemagne: Nouveau scandale financier, deux ministères perquisitionnés pour blanchiment d’argent Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page