Elections : PAM, un dauphin aux allures de grand champion

De ce triple scrutin du 8 septembre 2021, on retiendra certes, la part belle faite à la participation (50,35%), par rapport aux deux dernières élections ainsi que le podium constitué du Rassemblement National des Indépendants (RNI) avec 97 sièges aux législatives, du Parti Authenticité et Modernité (PAM) qui se défendra de ses 82 membres dans la Chambre basse et du Parti de l’Istiqlal PI (78) qui ont cartonné si l’on peut dire ainsi par rapport aux autres formations politiques.

Ce trio lui seul, a largement de quoi faire pour une majorité gagnante à la Chambre des représentants du parlement bicaméral du Royaume composée de 395 membres depuis déjà deux exercices et les élections de 2011. On peut y voir là, le futur gouvernement du Maroc. Remarquable aussi cette « remontada » de l’Union Socialiste des Forces Populaires (USFP) qui s’est adjugée, aux forceps, la quatrième place qui “sportivement parlant“ n’est pas si qualificative, enfin à moins d’un attendrissement de nos trois ténors.

On retiendra également et surtout, la débâcle du Parti de la Justice et du Développement (PJD) 12 sièges seulement qui, très certainement, est le plus grand perdant dans l’affaire. En effet, le parti dirigé par Saad Dine El Otmani qui s’est tout autant effondré que son SG dans la circonscription de l’Océan à Rabat n’aura même pas recueilli les 10% de sièges en sa possession lors du précédent exercice. Même pas le nombre requis (20) pour constituer un groupe à la Chambre des représentants. Un véritable camouflet qu’on vous dit ! Mais là n’est pas le sujet, puisqu’il sera question ici du PAM où l’on aura veillé jusqu’au bout de la nuit pour  savourer cette deuxième place alors que l’on aurait désiré plus haut encore. M’enfin, qu’à cela ne tienne ! le PAM tient le bon bout et pourra, ce coup-ci, ne pas figurer dans le clan de l’opposition.

Une opposition dans laquelle « on aura beaucoup appris » nous dira à la dérobée Mehdi Bensaïd sans doute l’homme du jour étant donné que ce jeune cadre du bureau politique du PAM, qui figurait en bon outsider dans la bataille des secrétaires généraux, se sera payé à l’Océan, les trois SG de circonstances et non des moindres, celui du PJD, Saad Dine El Otmani, Nabil Benabdallah, du Parti du Progrès et du Socialisme et Isaac Charia, secrétaire général du Parti marocain libéral (PML) qui était aussi de cette partie perdante. In fine, et il n’y a pas eu photo et comme dans la partition de la soirée ,ce furent respectivement le RNI, le PAM, le PI et tiens, le MP qui franchirent en premier l’arrivée. Cette circonscription est entrée à jamais, dans les annales ce mercredi 8 septembre 2021. Mehdi Bensaid aura sans doute séduit ses électeurs de par son côté de tribun, mais c’était avant que ne soient annoncés les résultats quant aux perspectives d’avenir du PAM. « L’avenir, on attend d’abord le présent. Si l’on est premier, ce n’est pas comme si l’on était deuxième. Premier, on est maître de nos choix sinon on est attentif à ce que va présenter le premier, c’est là, la question ».

On retiendra aussi, ce mot de la fin du Secrétaire général du PAM, Abdellatif Ouahbi, lors d’un point de presse tenu à Rabat, tard dans la nuit ou très tôt le matin quant à cette triple élection inédite. « À la lecture des résultats par le ministre de l’Intérieur, a-t-il dit,  j’ai appelé Aziz Akhannouch pour le féliciter, soulignant que le Bureau politique du PAM se réunira, dans les prochains jours, pour prendre les décisions appropriées. Ouahbi s’est dit satisfait « des résultats de son parti qui est parvenu à conserver le deuxième rang malgré les nombreux écueils  rencontrés », notant que ces élections sont un modèle de démocratie au Maroc et que c’est cette dernière qui a triomphé. Il a ajouté « qu’il attendait la décision royale de nommer une personnalité à la tête du gouvernement. Puis il a remercié le roi et le peuple et a félicité tous les partis politiques, non sans oublier le fer de lance du PAM, Fatima Zahra Mansouri, victorieuse à Marrakech ».

Elections : PAM, un dauphin aux allures de grand champion Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page