Lachgar: Benkirane dit la chose et son contraire… La majorité manquait de leadership

Le premier secrétaire de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), Driss Lachgar, a répondu brièvement à l’attaque frontale de l’ancien chef de gouvernement Abdelilah Benkirane, en affirmant que ses déclarations « ne sont pas à prendre au sérieux ». 

« Je n’accorde pas une grande importance aux propos d’Abdelilah Benkirane, car ils sont pas à prendre au sérieux car le Monsieur dit la chose et son contraire », a ajouté Lachgar qui était ce mardi l’invité du 14è et dernier épisode de l’émission-débat d’Hespress, « La voie vers les élections de 2021 ».

Le premier secrétaire de l’USFP a en ce sens invité à revenir sur les anciennes déclaration de Benkirane « pour constater qu’il peut attaquer une personne et revenir plus tard faire son éloge, et vice-versa ».

Gestion de la pandémie

Le gouvernement en dépit des divergences, a réussi à gérer une grande crise liée à la pandémie du Coronavirus, a estimé Lachgar.

Malgré les fermetures, les réouvertures, le couvre-feu, la crise sanitaire, la solidarité…, l’Exécutif a pu mener à bien ses actions et montrer que le pays dispose d’institutions fortes et efficaces, a-t-il encore dit.

Lachgar a toutefois relevé que la majorité manquait de leadership, en ce sens, a-t-il soutenu, que le chef de gouvernement n’avait aucune emprise sur son équipe, voire même son parti et son groupe parlementaire qui « lui arrivait de voter contre des lois proposées par l’Exécutif, alors même que ces textes étaient soutenus par l’opposition ».

Pour lui, ce « manque de personnalité et de charisme du chef du gouvernement a engendré des blocages et des obstructions qui ont entravé son action ».

Lachgar: Benkirane dit la chose et son contraire… La majorité manquait de leadership Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page