France: Le pass sanitaire ne sera plus exigé dans plus de la moitié des centres commerciaux

Le ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire, a annoncé lundi, la réduction de plus de la moitié du nombre des centres commerciaux exigeant le pass sanitaire. Les départements avec le plus taux d’incidence conserveront cette obligation.

Après son imposition dans tous les espaces publics y compris dans les centres commerciaux, le pass sanitaire a été vivement critiqué notamment par ceux qui refusent de se faire vacciner par conviction personnelle ou encore par les défenseurs de la liberté de choisir ou non de se faire vacciner.

Ainsi, le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a indiqué sur BFMTV et la radio RMC qu’à ce stade, le nombre de centres commerciaux allait passer de 178 à 64 et ce, dès mercredi. Cette mesure concerne les centres commerciaux de plus de 20.000 mètres carrés.

« Le Premier ministre a décidé qu’avec Olivier Véran (le ministre de la Santé), nous signerions l’arrêté à partir de mercredi de cette semaine », a précisé Bruno Le Maire.

Bruno Le Maire explique cette décision par la basse du taux d’incidence dans tout le pays, mais dans certains départements, le pass sanitaire restera obligatoire avant de pouvoir entrer dans les centres commerciaux.

Il s’agit des départements suivants: le Var, le Vaucluse, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, le Gard, l’Hérault, la Corse-du-Sud, le Rhône, la Seine-Saint-Denis. Ces département continuent d’avoir un taux d’incidence au dessus de 200 pour 100.000 habitants.

Les autorités françaises comptent mettre à jour la liste des départements où le passe sanitaire sera supprimé, et cela, en fonction de la baisse du taux d’incidence. Pour le ministre de l’Economie, en dehors des centres commerciaux où il « a eu un impact », le pass sanitaire « a protégé l’économie française », comme l’a fait « la vaccination ».

France: Le pass sanitaire ne sera plus exigé dans plus de la moitié des centres commerciaux Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page