Deux cas atypiques de « vache folle » détectés au Brésil

Deux cas atypiques de d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), dite « maladie de la vache folle », ont été détectés au Brésil, a annoncé samedi le ministère de l’Agriculture, qui a suspendu ses exportations de bovins vers la Chine.

Cette mesure temporaire a été prise conformément à un protocole bilatéral existant entre les deux pays, même si le ministère a assuré qu’il n’y avait « aucun risque pour la santé humaine ou animale ».

Selon le communiqué, il s’agit bien de deux cas « atypiques », dans la mesure où la maladie est apparue « de manière spontanée et sporadique, sans relation avec l’ingestion d’aliments contaminés ».

Les deux cas ont été détectés lors d’inspections sanitaires, dans le Minas Gerais (sud-est) et le Mato Grosso (centre-ouest), chez des bovins « d’âge avancé ».

« Il s’agit du quatrième et cinquième cas d’ESB détectés en plus de 23 ans de vigilance sanitaire de la maladie. Le Brésil n’a jamais recensé de cas classique d’ESB », a précisé le ministère, qui notifié officiellement l’Organisation internationale de la santé animale (OIE).

Une situation similaire avait eu lieu en juin 2019, quand le Brésil avait également suspendu temporairement ses exportations de bovins vers la Chine, après un cas atypique d’ESB détecté au Mato Grosso, chez une vache âgée de 17 ans.

Apparue au Royaume-Uni dans les années 80, l’ESB s’était étendue à de nombreux pays en Europe et dans le monde, et avait suscité de vives inquiétudes chez les consommateurs. Elle avait entraîné une grave crise dans la filière bovine.

Deux cas atypiques de « vache folle » détectés au Brésil Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page